La nuit dernière, le troisième alinéa de l’article L.211-5 du code du sport a été complété par les sénateurs, qui ont tenu à préciser que la durée du premier contrat professionnel des sportifs en France était bien de trois ans « ou d’une durée fixée par une convention ou un accord collectif national, pour les disciplines disposant de conventions collectives, dans la limite de cinq ans ».

Les sénateurs renvoient donc au dialogue social, comme le demandaient, ces trois dernières semaines, la Fnass, ses membres et les sportifs eux-mêmes…

Pour Sylvain Kastendeuch :

« Les sénateurs ont compris et bien mesuré nos inquiétudes, et nous les en remercions chaudement. Notre ex-voto s’adresse également au ministère du Travail, au ministère des Sports et au gouvernement.Mais parce que nous savons qu’il ne faut jamais crier victoire avant le coup de sifflet final, notre mobilisation comme notre détermination, et celles de tous nos adhérents, restent intactes avant le passage du texte en seconde lecture devant l’Assemblée nationale, la semaine prochaine. Nous en appelons désormais aux députés et leur demandons de suivre la voie de la sagesse tracée, la nuit dernière, par les sénateurs ! »

Fédération Nationale des Associations et Syndicats de Sportifs
5 rue des Colonnes
75002 PARIS

Tél. 01 40 39 91 07

Email : contact@fnass.fr

Pin It on Pinterest

Share This